ZAC Multisites : Avis de prolongation de la participation du public

Laisser un commentaire

Action Jeunesse de Trilport : Le programme pour les vacances de février 2018

Laisser un commentaire

Numérique : Trilport reçue 4/5 !

Candidate cette année aux récompenses de l’association Villes Internet, la ville de Trilport s’est vue attribués 4 Arobases sur un maximum de 5 pour son implication dans le développement du numérique auprès des habitants.

Une récompense importante qui fait de Trilport la première ville de Seine-et-Marne ainsi dotée et confirme son dynamisme !

 

Laisser un commentaire

09/02 : FIL INFO MÉTÉO-TRANSPORTS-SCOLAIRES

Les dernières nouvelles

09/02-8h30:
🚸🚸
Les garderies, écoles et cantines seront normalement ouvertes ce vendredi 9 février. En raison de conditions météorologique, prenez vos précautions pour les transports retour et n’hésitez pas à téléphoner aux garderies du soir pour prévenir en cas de problème.


Météo-France annonce vigilance orange neige et verglas jusqu’à samedi 10h. La présence de neige au sol favorisera une nouvelle fois de fortes gelées en cours de nuit et matinée prochaine. Les températures minimales s’échelonneront de -3 à -8 °C voire encore localement -10 °C . Demain, une nouvelle perturbation neigeuse va parcourir la région d’ouest en est du début de matinée au début de soirée prochaine. Elle apportera une couche de neige au sol de 4 à 7 cm. Un léger redoux temporaire laissera quelques gouttes de pluie se mêler aux flocons en fin d’épisode mais de nouvelles chutes de neige pourraient se produire en seconde partie de nuit de vendredi à samedi et apporter 1 à 3 cm supplémentaires.


La préfecture de Seine-et-Marne nous informe par arrêté que les transports scolaires sont suspendus le 09 février en raison des intempéries.


Pour connaître l’état du trafic SNCF, en raison des conditions météorologiques au départ de gare de l’Est : https://www.transilien.com/

DANS LA PRESSE

– 07/02/2018 : La Marne

 

Trilport sous la neige a un côté magique, mais pour la circulation le tapis blanc n'est pas l'idéal. Les équipes des…

Publié par Ville de Trilport sur mercredi 7 février 2018

2 commentaires

Une Semaine pour décoder le #Numérik

Du 24 janvier au 1er février, Trilport a accueilli des acteurs du monde numérique. Scolaires, entreprises, jeunes, curieux, ont pu profiter d’animations diverses. Retour sur cinq jours intenses qui auront aussi vu Trilport s’associer à Qwant pour protéger les enfants, et présenter sa future application sur smartphone…

#Numerik, une semaine du numérique au service des citoyensOn ne pouvait pas le rater ! Avec ses 17 mètres de long, ses 4 mètres de hauteur et ses 5 mètres de large, le camion du MAIF Numérique Tour stationné sur le parking de la salle des fêtes a su piquer la curiosité des Trilportais et Trilportaises. Ils ont été très précisément 1.126 à y pénétrer pour ses trois jours de présence. En ajoutant les cinquante personnes ayant fait le déplacement pour les conférences, et l’affluence au Village numérique, ce sont 1.500 visiteurs qui ont pu profiter des activités proposées entre le 24 janvier et le 1er février.

Le jeudi 25 et le vendredi 26 janvier, élèves et institutrices sont ressortis enthousiastes de leur heure passée avec les animateurs du camion de la MAIF. En petits groupes répartis sur 8 ateliers, ils ont pu s’initier au codage, au digital, à la robotique, à l’apprentissage ludique, dire bonjour au robot « Néo » et même utiliser un microscope électronique. Certains auront su convaincre leurs parents d’y faire un tour le soir après l’école, ou le samedi lors de son ouverture au public en marge du Village numérique.

Ce dernier, organisé dans la salle des Fêtes, a permis de mettre en avant des acteurs de l’économie numérique. Orange et Simplon, partenaires de la MAIF, mais aussi VidéoSynergie qui équipe les classes trilportaises et permettait aux parents de s’initier aux tableaux numériques de leurs enfants. L’école de la deuxième chance de Chelles aura su intéresser les visiteurs avec sa formation des « Plombiers du numérique » tandis que Salvum, start-up seine-et-marnaise présentait sa solution de formation aux premiers secours à distance et en présentiel. Le tout retransmis en direct par GFM, radio numérique basée à Trilport.

Du 24 au 1er février 2018, la ville de Trilport a accueilli le MAIF Numérique Tour, ainsi que des conférences sur les th…

Publié par Ville de Trilport sur mardi 30 Janvier 2018

Un stand sur les Logiciels libres faisait écho à la conférence sur le sujet organisé la veille. Car, outre ces activités ludiques, des rencontres avec des professionnels du numérique ont permis de réunir plusieurs dizaines d’intéressés. Avec l’Union nationale des associations familiales (UNAF) le mercredi 24 janvier, la problématique sur « Les écrans et les enfants » a suscité un fort enthousiasme auprès de parents et de professionnels pour certains venus d’en dehors de la commune. On a pu y entendre un discours qui n’avait rien de moralisateur ou de culpabilisateur grâce à un conférencier qui a su captiver son auditoire et permettre un temps d’échange riche en partage d’expériences.

L’intervention de José Brito sur les « Logiciels libres, alternative aux GAFAM* » a, elle aussi était particulièrement appréciée en alertant sur les dangers du traçage de nos données sur internet. Elle aura permis de prendre connaissance de solutions gratuites et libres, plus ou moins complexes à installer certes mais comme l’a indiqué l’intervenant, le réseau du Libre offre aussi l’opportunité d’être accompagné dans sa démarche par un bénévole passionné.

Le samedi soir, M. Pierre-Jean Benghozi, professeur à l’école polytechnique, et membre de l’ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ), a présenté l’évolution du numérique pour la société tout en insistant sur la nécessité de répondre au défi de ne pas exclure les citoyens qui, pour des raisons économiques ou non, n’ont pas accès à ces nouvelles technologies ou les refusent. Leur place dans la société doit aussi être assurée. Car le numérique n’est pas qu’une question de tuyaux, même si ceux-ci en constituent un préalable.

La ville de Trilport s’inscrit pleinement dans ce mouvement à la fois global et transversal : une Conseillère municipale déléguée au numérique a été désignée ; les trois écoles sont connectées à la fibre et les classes câblées au réseau ; toutes les classes des écoles élémentaires sont équipées de Tableau numérique interactif (TBI) qui apportent une véritable valeur ajoutée aux enseignants et aux élèves. Une Commission numérique éducative s’est mise en place pour entamer une nouvelle étape centrée sur les usages : robots, objets connectés, tablettes,…

Semaine du #Numérik 2018

La révolution numérique concerne également les objets connectés : centrale de chauffage, réseaux, bientôt système de vidéo protection, éclairage communicant. Le pilotage, et la maintenance de ce dernier qui se déploiera dans toute la ville dans les prochaines semaines sont effectués par ordinateur : prédiction des pannes, paramétrage par point lumineux permettant des économies réelles de fonctionnement, pour un service plus individualisé et efficient. Les sauvegardes informatiques des ordinateurs municipaux sont virtualisés dans des serveurs externalisés et hébergés en France.

La mairie propose des services 24h sur 24, 365 jours sur 365, grâce à la mise en place de nombreux téléservices : cantine, périscolaire, formalités administratives, télépaiement permettant de régler certaines factures directement en ligne, dans un espace sécurisé.

Les habitants ont également la capacité de questionner directement les services et les élus par messagerie ou via le site internet. Cette informatisation nécessite une forte implication des agents municipaux qui doivent se former, s’adapter à de nouveaux outils, et qui voient leurs rôles évoluer. Ils sont en mesure de se concentrer sur d’autres missions, plus proche des administrés.

La ville est présente sur internet grâce à son site mais également sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Internet est utilisé lors des grandes enquêtes publiques (tel le PLU), et les citoyens peuvent accéder aux informations sur les budgets, les menus des cantines, Conseils municipaux, ou activités prévues sur la commune.

Les Conseils municipaux sont dématérialisés. Les élus reçoivent sur des tablettes numériques, convocations, courriels et documents électroniques. Beaucoup moins de photocopies, et d’envois de dossier, pour plus d’économies, un travail plus fluide, sûr et concentré sur l’essentiel.

Outre le déploiement d’un éclairage intelligent et de la vidéo protection dans les prochaines semaines, la ville inaugurera bientôt une application mobile pour les smartphones et les tablettes. Elle permettra notamment d’accéder aux infos sur la ville, de recevoir directement des notifications ou alertes, de signaler des problèmes constatés, et bien d’autres services accessibles gratuitement. Pourquoi une application ? Tout simplement parce qu’aujourd’hui le mobile est le moyen le plus utilisé par les Français pour se connecter à Internet (42%, contre 38% à l’ordinateur, selon le Baromètre numérique 2017).

La Semaine du #Numérik a aussi été l’occasion de présenter l’accord entre la société Qwant et la commune pour faire de Qwant Junior le portail de recherches officiel des élèves, et les sensibiliser à la protection de leurs données sur les réseaux.

*GAFAM : Acronyme désignant Google-Amazon-Facebook-Apple-Microsoft

REVUE DE PRESSE

Laisser un commentaire

#Numérik! : le rendez-vous du numérique au service du citoyen

Du 24 janvier au 1er février 2018, la ville de Trilport vivra à l’heure du numérique avec la venue du MAIF Numérique Tour, des rencontres et un village numérique le samedi 27.

Rendez-vous sur Twitter: #Numérik!

LE PROGRAMME COMPLET

UNE ANIMATION LUDIQUE…

MAIF NUMÉRIQUE TOUR : 3 JOURS, 1 CAMION POUR TOUT SAVOIR DU NUMÉRIQUE

JEUDI 25, VENDREDI 26 JANVIER DE 16H À 18H
ET SAMEDI 27 JANVIER DE 10H À 18H.
Place du 19 mars 1968 (à côté de la salle des fêtes)
Entrée libre

À bord de ce camion semi-remorque, robots, ateliers de codages ou encore réalité virtuelle sont au programme. Équipé des matériels digitaux les plus récents, il propose des ateliers d’une cinquantaine de minutes sous forme d’animations ludiques et pédagogiques. Cet outil novateur vise à mieux comprendre et mieux maîtriser les usages du numérique, aussi bien dans une pratique familiale et intime que dans le cadre scolaire ou professionnel face à l’explosion de nouveaux modes de communication, dans un monde fait d’objets connectés toujours de plus en plus nombreux. Le
camion s’adresse à tout le monde (enfants, adolescents, adultes, retraités), il restera trois jours dans la commune.

AVEC LES SCOLAIRES
À bord du camion du Maif Numérique tour, des sessions d’accompagnement des élèves et de leurs professeurs sont organisées pendant toute la journée du jeudi et du vendredi. Ces temps éducatifs de 50 minutes par classe, adaptés aux programmes scolaires, sont l’occasion pour les écoles d’appréhender et de découvrir des outils et des ressources pédagogiques numériques. Une opportunité unique de vivre une expérience numérique avec les élèves et de permettre aux professeurs de découvrir de nouvelles solutions digitales et des ressources pédagogiques en ligne au service de l’éducation.

DES RENDEZ-VOUS…

LOGICIELS LIBRES : UNE ALTERNATIVE CITOYENNE ET RESPECTUEUSE

VENDREDI 26 JANVIER À 20H • Salle Saint-Éxupéry

Aujourd’hui, les cinq sociétés les plus influentes dans le monde son des entreprises de l’Internet. Surnommées les GAFAM pour Google-Apple-Facebook-Amazon-Microsoft, elles dominent le Web. S’imposant comme incontournables, elles ont accès à une multitude de données personnelles qu’elles exploitent à des fins commerciales ou de domination. Mais sont-elles vraiment si incontournables ? N’existe-t-il pas des alternatives indépendantes des secteurs marchands et politiques ? Spécialiste des logiciels libres, José Brito viendra présenter les logiciels gratuits qui permettent de s’affranchir de ces géants affamés.

LANCEMENT ET PRÉSENTATION DE L’APPLICATION MOBILE DE TRILPORT

SAMEDI 27 JANVIER À 10H • Salle des fêtes

Site Internet , services en ligne, formulaires dématérialisés, newsletter… La Ville de Trilport propose à ses administrés toujours plus de services en ligne. Le dernier outil interactif est une application mobile. Objectif : simplifier les relations entre les usagers et la mairie. L’e-administration est en route. La mairie souhaite faciliter toujours davantage votre quotidien. C’est pourquoi vous pouvez, via cette application gratuite, accéder aux informations pratiques de la commune ou communiquer avec.

ENFANTS ET ÉCRANS : COMMENT GÉRER ?
En partenariat avec l’UNAF

MERCREDI 24 JANVIER À 20H • Salle Saint-Éxupéry

Les écrans, qu’il s’agisse des téléphones, de la télévision, des ordinateurs ou des tablettes sont omniprésents dans les familles. Ils peuvent être des outils formidables, si vous en maîtrisez les règles et en faites un usage adapté à l’âge de votre enfant. Pour les parents, tout l’enjeu est d’accompagner cet usage pour que votre enfant apprenne progressivement à en exploiter les potentialités. Le numérique a envahi la sphère familiale en exposant les enfants à de nouveaux dangers… pour mieux aider les parents à les protéger, des professionnels de l’enfance et de la petite enfance de l’Union nationale des association familiale (UNAF) vous présenteront leurs initiatives.

LE CITOYEN AU COEUR DE LA VILLE DE DEMAIN

SAMEDI 27 JANVIER À 18H • Salle Saint-Éxupéry

Professeur à polytechnique, membre de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes), Pierre-Jean Benghozi viendra faire de la prospective sur l’évolution de la citoyenneté avec l’arrivée de « la ville numérique ». Le lien entre les collectivités territoriales et les citoyen. ne. s qu’elles sont censées servir va évoluer, évolue déjà. Mise à disposition d’outils de paiement en ligne, création d’applications, Open-data, autant d’exemples. Mais comment répondre au défi de celles et ceux qui n’ont pas accès à Internet ou qui n’y arrivent pas ? Comment les inclure dans la vie citoyenne de la Cité ?

LA FIBRE, VERS UNE RÉVOLUTION DES USAGES DE L’INTERNET ?
En partenariat avec la CAPM et Orange

JEUDI 1ER FÉVRIER À 20H • Salle des fêtes

Trilport est désormais largement reliée au très haut-débit à travers la fibre déployée dans la Communauté d’agglomération. Qui dit très haut-débit, dit capacité quasi illimité d’accès aux services disponibles sur le Net : communiquer, se divertir, se cultiver, tant d’actions aujourd’hui à portée de clic. À l’horizon 2025 l’ensemble du territoire aura accès au très haut-débit. Mais pour quel usage ? Comment ces réseaux vont-ils encore évoluer, et qu’est-ce qu’ils apportent de plus que d’autres solutions ?

UN VILLAGE NUMÉRIQUE…

Partenaires du village : Simplon.co, Caisse des dépôts, Villes internet, Qwant, GFM radio

L’occasion de rencontrer des acteurs innovants, et locaux, de participer à des ateliers de codage, de rencontrer les responsable des filières de formation seine-et-marnaises, de télécharger des logiciels libres, de s’informer sur la fibre…

ÉCOLE DE LA DEUXIÈME CHANCE (CHELLES) : au
travers de son parcours « Les plombiers du numérique »
permet de trouver un emploi dans un secteur d’avenir : le numérique et l’installation de data-centers par exemple.

NÉOCITY : la nouvelle application pour smartphone qui mettra Trilport dans votre poche.

VIDÉOSYNERGIE qui présentera les solutions de tableaux interactifs déployés dans les écoles de la commune.

SALVUM, une application seine-et-marnaise pour former les publics facilement aux premiers secours : salariés,
éducateurs de sport, particuliers, entrepreneurs, professionnels des secours…

LA CAPM (Pays de Meaux) viendra présenter l’avancement des projets intercommunaux autour du numérique

ORANGE, partenaire fibre très haut-débit sera également présent pour répondre à vos questions.

QWANT donnera la possibilité de découvrir son moteur
de recherche français et sécurisé.

NUMÉRICITÉ, la rencontre d’acteurs de la transition numérique du public et du privé. Des amis, experts du numérique ayant acquis une forte expertise dans la conception de projets numériques pour l’Etat, les collectivités et les acteurs privés.

Laisser un commentaire

Le recensement 2018 : Quand, qui, quoi, comment ?

À partir du 18 janvier 2018, des agents recenseurs vont passer dans chaque foyer pour le recensement 2018 de la population. Jusqu’au 17 février, cette initiative permettra à notre commune d’en savoir plus sur la composition de sa population. Obligatoire, anonyme et gratuit, le recensement est un rendez-vous important.
Vous pouvez aussi le faire en ligne : SE FAIRE RECENSER EN LIGNE



Le recensement comment ça marche ?

À QUOI CA SERT ?

C’est grâce aux données collectées lors du recensement de la population que les petits et les grands projets qui vous concernent peuvent être pensés et réalisés.

Connaître la population française

Le recensement permet de savoir combien de personnes vivent en France et d’établir la population officielle de chaque commune. Il fournit également des informations sur les caractéristiques de la population : âge, profession, moyens de transport utilisés, conditions de logement…

Définir les moyens de fonctionnement des communes

De ces chiffres découle la participation de l’État au budget des communes : plus une commune est peuplée, plus cette participation est importante.

Du nombre d’habitants dépendent également le nombre d’élus au conseil municipal, la détermination du mode de scrutin, le nombre de pharmacies…

Connaître la population légale de votre commune sur le site Insee
Prendre des décisions adaptées pour la collectivité

La connaissance de ces statistiques est un des éléments qui permettent de définir les politiques publiques nationales. Au niveau local, le recensement sert notamment à prévoir des équipements collectifs nécessaires (écoles, hôpitaux, etc.), déterminer les moyens de transports à développer…

Laisser un commentaire

ZAC multisites Saint-Fiacre/Verdun – Berlioz/Fublaines – Avis de participation du public par voie électronique

Le dossier sera consultable
sur le site www.zac-trilport.fr
et sera mis à disposition du public :

 

– en mairie de Trilport, 5 rue du Général-de-Gaulle —
lundi, mercredi, jeudi et vendredi
de 8h30 à 12h00 — 14h00 à 18h00,  

mardi de 14h00 à 18h00 
et samedi de 9h00 à 12h00.

Prolongation jusqu’au 3 mars inclus

Chacun pourra prendre connaissance du dossier et éventuellement porter ses observations dans le registre prévu à cet effet. De même, les observations pourront être adressées par e-mail à l’adresse suivante : zac@trilport.fr

 

 

Laisser un commentaire

À La Noyerie, pour un repas des aînés plus festif

La ville de Trilport avait, cette année, choisi d’honorer ses aînés au complexe de La Noyerie en leur offrant la possibilité de se restaurer, puis de danser sur les rythmes rocks et de salon sélectionnés spécialement pour eux. Dédié aux plus de 69 ans, ce rendez-vous important a réuni près de 200 convives venus commencer les Fêtes.

Dimanche 17 décembre, le Centre communal d’action sociale (CCAS) avait convié les Trilportais de plus de 69 ans au traditionnel repas annuel de fin d’année. Après les discours du maire Jean-Michel Morer, et de Danielle Bourguignon première adjointe qui ont accueilli chacun et chacune individuellement en rappelant le plaisir de les recevoir, la convivialité a été le principal ingrédient de ce rendez-vous. La délocalisation de la salle des Fêtes au gymnase de la Noyerie a permis d’offrir plus d’espace pour profiter du menu gastronomique, passer de table en table revoir les copains et copines trilportaises, mais surtout, danser.

Danses de salon, rock, le groupe chargé de l’animation a parfaitement mené l’après-midi en mettant une ambiance à laquelle ont su participer les seniors de Trilport, mémoires et liens importants pour la ville. Tous les genres étaient invités : des valses de Vienne au madison, des standards de Charles Trenet aux déhanchements de Johnny Hallyday. L’ambiance aura motivé les plus réticents à oublier les maux de l’âge. Toujours dynamiques et alertes, les invités ont eu un avant-goût de fêtes de fin d’année qu’ils devraient passer avec leur famille. Pour ceux qui n’auront pas cette chance, ce 17 décembre restera comme un vrai moment chaleureux, où souvenirs et sourires étaient réunis pour eux.

Repas des aînés 2017

Laisser un commentaire

Parlons d’enfance : Une 4ème édition riche d’émotions

Du 1er au 9 décembre, pour la quatrième année la ville de Trilport a organisé la semaine petite enfance autour de : « Les émotions : pourquoi et comment comprendre les émotions chez l’enfant ? ».

À l’occasion de « Parlons d’enfance » qui s’est déroulée début décembre à Trilport, des conférences ont chacune réuni une quarantaine de personnes. Autour de la puéricultrice Marie-Hélène Chandon-Coq, de la psychologue Florence Winter, puis de Sandrine Hidalgo-Valdès et Corinne Cioffi, formatrices en pédagogie positive et animatrice de la Fabrique à bonheurs, les Trilportais et Trilportaises ont pu échanger sur les thèmes  « L’importance d’accueillir les émotions du tout-petit » et « Les émotions en faire des alliées pour mieux grandir ». Au cours de cette rencontre, les intervenantes ont pu rassurer les nombreuses assistantes maternelles présentes dans la salle et soucieuses quant à la gestion des émotions des enfants qu’elles accueillent.

Ces rencontres ont su rappeler combien la prise de conscience de l’adulte, et de l’enfant lui-même de ses propres émotions sont des processus complexes. De la naissance à 6 mois, l’enfant va manifester des émotions primaires telles la douleur, le dégout et le plaisir mais aussi manifester de la colère, de la surprise et de la tristesse. Les six mois suivants, jusqu’à ses 1 ans l’interaction avec l’autre apparaît : l’enfant peut décoder les émotions des autres par l’expression sur leur visage vers 8 mois, mais il ne connait pas leur signification. Ensuite, l’enfant commence à montrer des signes de compréhension des émotions humaines. Il différencie deux types d’émotions : les émotions positives et les émotions négatives, et peut adapter son comportement en fonction de l’émotion observée chez sa mère. À partir de deux ans, l’enfant prend plus encore conscience de ses propres émotions qui deviennent plus complexes : expression de la fierté, de la gêne, ou de la honte. Commence aussi la verbalisation des frustrations. À 3 ans, l’enfant peut nommer des situations qui provoqueront ou ont provoqué une émotion.

Afin de mettre en pratique ces savoirs, le Relais d’Assistantes Maternelles (RAM) avait convié les futurs parents, parents et enfants à diverses actions comme des ateliers parents-enfants autour de Corinne Cioffi et Sandrine Hidalgo. Celles-ci ont insisté sur l’importance de toujours valoriser les tentatives d’un enfant. L’échec fait partie de la construction de l’être en devenir qu’il convient d’accompagner tout au long de son apprentissage de la vie. Comment en faire des adultes positifs si on ne leur permet pas d’être des enfants sûrs d’eux-mêmes, ayant confiance en eux ? La pédagogie positive est « un apprentissage, un changement de comportement et de paradigme » a ainsi expliqué Sandrine Hidalgo. Les deux intervenantes ont animé deux ateliers : la lecture d’un album pour enfant dans lequel celui-ci est sensibilisé à la façon d’aborder les personnes avec lesquelles il est en désaccord afin de trouver un compromis, et un second sur la fratrie et la relation « complexe » frère et sœurs, « parfois déstabilisante pour les parents ».

Des parcours moteurs ont permis de développer les capacités motrices des petits dans un cadre ludique offrant aussi aux parents l’occasion de voir évoluer leur enfant dans un autre cadre, et pas forcément sous le regard parfois trop protecteur que l’on a tendance à poser sur eux. Le spectacle « Dans les pas de papa » offrait, lui, un regard sur la relation enfant-père : « Un enfant pense à son père qui est parti. Pour travailler… ou bien ? Mais comment faire pour sentir la présence de Papa, malgré l’absence ? Entre espiègleries et petites provocations, dans un paysage de photographies de pères grandeur nature, l’enfant se questionne ». Un labyrinthe sonore et sensoriel était lui proposé au grand public et assistantes maternelles, pour rappeler que les émotions naissent aussi du bruit, du son, de la musique.

Près de 300 personnes (enfants et adultes) se sont rendues aux différents rendez-vous où échanges et informations ont permis une sensibilisation, et qui offre une poursuite à la réflexion. Cette semaine a été l’occasion de rappeler que l’enfant vit quotidiennement des émotions que l’adulte doit pouvoir accueillir en posant des mots sur ce que l’enfant lui montre afin de donner un sens à ses émotions. L’an prochain, « Parlons d’enfance » aura 5 ans. Un âge à partir duquel on devient grand…

Laisser un commentaire